Mathieu Gallet, et après ?

Monday, 12 Feb, 2018

"Il est essentiel, même si cela n'est pas facile au cours de cette période, de rester mobilisés au service de Radio France et de ses publics", souligne Mathieu Gallet. "Cette décision est prise, considérons que c'est la bonne, par contre veillons sur la bonne gouvernance, le plus vite possible, de Radio France", a-t-il ajouté.

"Mathieu Gallet, stop ou encore?" Dans un communiqué lapidaire, le CSA indique qu'il a décidé mercredi en séance plénière " de retirer son mandat au président de Radio France Mathieu Gallet et ce, à compter du 1er mars 2018 ".

Le Conseil supérieur de l'audiovisuel a tranché: Mathieu Gallet devra quitter ses fonctions de président de Radio France dans quelques semaines.

Cette révocation intervient alors même que l'Exécutif prépare une réforme en profondeur de l'audiovisuel public. Dans la tourmente depuis sa condamnation à un an de prison avec sursis pour "favoritisme " par le Tribunal correctionnel de Créteil et à 20 000 € d'amende alors qu'il était président de l'INA entre 2010 et 2014 (M. Gallet a fait appel, ndlr), le président de Radio France depuis 2014, nommé par le CSA, s'était également vu tancer par la ministre de la Culture Françoise Nyssen qui avait jugé la "situation inacceptable " pour le dirigeant de la Maison Ronde qui devait "en tirer les conséquences ". Son départ étant fixé au 1er mars par le CSA, un recours peut théoriquement être examiné avant cette date.

Le CSA ne disposait d'aucune jurisprudence pour guider sa décision, car le cas est unique dans l'histoire de l'audiovisuel. En écartant Mathieu Gallet, le CSA risque de paraître obéïr au gouvernement, s'exposant de plus à un probable recours de l'intéressé devant le Conseil d'Etat. Doté du pouvoir de nomination de ces patrons, ils ont aussi -en attendant une réforme prochaine présentée par le gouvernement- celui de révocation. Avec la concertation menée avec les entreprises, elles sont censées alimenter un futur projet de loi, qui sera présenté en conseil des ministres fin 2018, selon le calendrier fixé par Emmanuel Macron.

"C'est inquiétant de voir l'Etat promouvoir le principe d'exemplarité parce que c'est le règne de l'arbitraire (.) Désormais, tout homme est présumé coupable jusqu'à ce qu'il prouve son innocence."

Qui va le remplacer à la tête de Radio France?

L'intérim sera donc assuré par Jean-Luc Vergne, 69 ans et ancien DRH de plusieurs grands groupes comme Sanofi, Elf Aquitaine, PSA ou la BPCE.

Du côté des employés, les avis sont partagés: "L'ambiance à Radio France est tendue".